Photographie d’oiseaux … un peu …

Je vous confiais dans mon billet précédent que je ne suis pas un photographe d’oiseaux. Je continue de l’affirmer. J’ai quand même une collection d’images que j’aimerais bien partager avec vous qui ont été réalisées au fil des ans. Vous aller remarque qu’à l’occasion, le cadre change, les infos de la caméra apparaissent. J’ai simplement été trop paresseux pour les effacer ou les modifier. Merci de ne pas m’en tenir rigueur. Ce qu’il faut absolument savoir. Je photographie très rarement des images d’oiseaux à main levée, surtout lorsque la focale égale ou dépasse les 300mm ce qui est très souvent le cas dans les images qui vont suivre.

Quelques images faites avec un 300mm f2.8 de Nikon, d’autres avec un 50-500 de Sigma, plusieurs avec un 200-400 f4 VR, un 70-200 et un 600mm f4 de Nikon également parfois même couplé d’un convertisseur de focale (vous imaginez 1200mm). Tous les boîtiers sont des Nikon soit un D1x, D100, D200, D300, D300s, D2h, D2x, D3, D3s, D700. Les trépieds soit des Manfrotto ou Gitzo avec la plupart du temps une tête pendulaire …

Certaines images à très longues expositions surtout les Bihoreaux et les Grands Hérons bleu dont certaines excèdent les 10 secondes d’exposition.

Bref je vous laisse regarder et commenter au besoin …

10 secondes d’exposition

Et celle ci dont je suis particulièrement fier …

Je vous le répète, je ne suis pas un photographe d’oiseaux, j’ai certainement la technique pour le faire, l’équipement mais j’aime davantage regarder que capturer.

16 commentaires sur “Photographie d’oiseaux … un peu …

  1. Pastelle dit :

    Elles sont fabuleuses… Un régal à regarder. Je me demande ce que ce serait si tu étais réellement un photographe d’oiseaux…

  2. Des images de toute beauté.
    Peut être connais tu Olivier Moreno une de mes connaissances qui excelle également dans la photographie d’oiseaux.

  3. michel85 dit :

    Pas photographe d’oiseaux ??? Mais tu leur rend un brillant hommage . Les poses longues m’ont bleuffés . michel

  4. Yvan Veillette dit :

    Ayoye ! J’aimerais ça moi aussi NE PAS être un photographe d’oiseaux !!! Bravo Yves ! Les bihoreaux et le grand héron m’ont jeté à terre ! Je vais transmettre les coordonnées de ta page web à un de mes amis ornithologue…

    Merci !

  5. raymondlavoie dit :

    Tout de même, tu as beaucoup de talent pour ce type de photos!

  6. Moi aussi, je me dis « Pas un photographe d’oiseaux » ??! Mais qu’est-ce qu’un photographe d’oiseaux ? Ceux que je connais (et j’en suis) aiment tout simplement photographier les oiseaux🙂 On peut certainement aimer les observer sans être ornithologue. En ce qui me concerne, ça fait partie du plaisir d’apprendre leur nom, à les reconnaître, à les observer. J’aime particulièrement les photos où l’on voit l’oiseau dans son milieu et ceux davantage comportementale. Tes photos ont cette petite touche plus artistique que j’aimerais beaucoup avoir ! Lorsque la technique y sera, je commencerai à m’amuser davantage à essayer de reproduire ce que j’ai en tête. Inspirante ces photos aux poses longues ! J’aime aussi celle avec le cygne.

    • Je crois qu’à la base, la photo d’oiseaux est une discipline très impliquante et surtout presque religieuse. Les photographes de cette discipline encensent leurs équipements ce qui pour moi est en fait une drôle d’approche. Je me souviens d’avoir fait des images avec un 70-200mm. J’aime les chants, je reconnais certains d’entre eux, je passe pour un inculte si je ne sais pas le nom de l’oiseau que je viens de photographier. D’habitude, je réponds il s’appelle  » ROGER  » 🙂

      • Haha ! Tu as raison, il faut certainement beaucoup de patience. Je suppose aussi que plus on fait de la photo animalière, plus ou souhaite s’équiper d’un téléobjectif imposant et dispendieux pour le piqué (la définition HD d’un poil ou d’une plume!), mais surtout pour être en mesure de capturer les animaux au naturel, surtout les plus farouches. En ce qui me concerne, je boude encore le trépied, car j’aime bien le côté « reportage » de photographier à main levée. Adieu toutefois netteté exemplaire !

  7. Certes Sophie, avec les plus longs objectifs, le trépied devient plus indispensable. Ils sont souvent lourds en encombrants mais ça vient avec la netteté 🙂

  8. ary dit :

    Vraiment de magnifiques photos, bravo, j’adore !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s