Quel ÂGE me donnez vous …

NON SÉRIEUSEMENT, quel âge me donnez vous ?

Je vais vous le dire, j’ai 54 ans, j’ai vu au travers mes yeux des choses magnifiques, des souvenirs inoubliables, on m’a tout montré ce que l’on voulait que je vois. On m’a manipulé, poussé, essayé de changer mon champ de vision, on a créé un flou dans mon cerveau mais jamais je ne me suis plaint. J’ai toujours regardé là où vous vouliez que je regarde, toujours accepté les changements même quand je savais que j’avais raison, je vous ai donné le bénéfice du doute, je me suis fait une idée, vous l’ai proposé mais vous aviez le dernier mot.

Vous avez décidé de me laisser de côté pour un moment, vous m’avez repris en me reprochant de ne pas être aussi bon que ce que vous aviez cru au départ, vous avez essayé de modifié la sensibilité de mon cerveau, avez adapté mon regard au vôtre, avez passé des heures à essayer de me comprendre pour enfin finir par dire que j’étais trop compliqué puis, vous m’avez remplacé par un plus jeune, plus fringuant, plus à la page, plus sophistiqué, plus curieux sans qu’il ne se soucie trop, bref, vous m’avez oublié mais êtes vous plus heureux ?

Quel âge me donnez vous ? Celui de la retraite quand je pourrais vous montrer tant de choses encore … Qu’avez vous gardé de moi outre le vague souvenir de l’attente de vos résultats ? Vous avez décidé de passer à autre chose sans avoir même prit le temps de faire le tour complet de mes compétences, sans avoir analysé toutes les options, sans avoir vraiment essayé de comprendre que parfois, ce n’était pas moi qui était en cause mais bien vous.

Vous vous êtes dit,  » ah, il n’est plus adéquat pour ce qui se fait de nos jours  » alors que je suis probablement la réponses à plusieurs de vos problèmes de compréhension. Quand on m’a mis au monde en 1961, je voyais déjà bien clair et je savais exposer. Vous aviez tout à apprendre de moi. Je suis allé partout avec vous, enfin, partout où vous avez décidé de m’amener. Je me suis fait discret par moment et plus évident par d’autre. J’ai apprécié que vous investissiez un peu sur moi pour me rendre plus efficace, je ne vous aurais toutefois JAMAIS laissé tomber.

Selon votre choix bien personnel, vous avez décidé de me faire voir la vie en couleur par moment et en gradation de gris par d’autres moments. Chose certaine, je ne pouvais pas faire les deux en même temps. J’ai assisté à vos moments de fierté, à vos moments d’intimité, à vos moments de création, bref, je ne vous ai jamais refusé quoi que ce soit.

Je me considère encore aujourd’hui l’outil le plus important de votre vaste expérience, il fallait simplement me dire ce que vous aviez en tête pour que je vous laisse le réaliser. JAMAIS vous ne m’utilisiez pour rien, il y avait toujours une raison derrière l’action. La poussière fait mal à mes yeux, je voudrais voir l’action reprendre ne serait-ce que pour un moment pour qu’à nouveau vous parliez de moi, que vous savouriez une autre fois ce plaisir de me questionner afin que je me rappelle pour vous combien la vie est précieuse …

I AM STILL AS GOOD AS YOU ARE …

008_3227 008_3226

4 commentaires sur “Quel ÂGE me donnez vous …

  1. Michel Jarry dit :

    Excellent Yves ! Je m’ennuie de cette période alors qu’on gardait nos appareils longtemps, du moins assez pour qu’on grandisse avec eux durant une bonne partie de notre vie…

    Michel J.

  2. Marion B. dit :

    Oui, un régal !🙂
    Dans une société toujours en avance d’une saison, nous sommes devenus impatients et esclaves du numérique… c’est peut-être ce qui nous empêche de remettre en service nos vieux appareils argentiques. Le mien a 34 ans (Nikon FE), il est toujours fringant !!

  3. Merci mes amis qui avez regardé et commenté.

  4. Paul Corbeil dit :

    Je t’avais donné 53 ans au premier coup d’œil. J’ai par pur hasard découvert ton site Web dernièrement. Je suis un amateur de photographie depuis environ 4 ans, (sauf l’hiver car j’ai une peur bleu d’endommager particulièrement les lentilles du au contraste de température de l’air chaude et froide, en plus de l’humidité; je ne crois pas tellement la caméra dans le sac de plastique 30 minutes avant; pour moi une lentille; Nikon en particulier; est un œuvre d’art de mécaniques et d’optiques) depuis que j’ai acheté ma caméra Nikon D 90 et ma première lentille AF 50 mm f 1.8 à ton magasin à Laval sur le boulevard Des Laurentides. Tes cours sur YouTubes m’impressionnent vraiment de par leurs qualités et surtout de ton parlé, par ton langages recherché de la langues française. Notre langue est tellement massacré à la télévision particulièrement sans compté les pubs publicitaires! J’ai tellement la piqure, que je cours les marchés au puces pour des lentilles, ma dernière acquisition est une lentille Tameron 80 à 210 mm f 3.5 macro en parfaite conditions incluant l’étui rigide et le part soleil rigide , pour un prix plus qu’acceptable de $ 20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s