UNE HISTOIRE QUI SE RÉPÈTE …

Presque qu’à toutes les fois, ça m’arrive, je pars sur un shooting, qu’il soit simple, compliqué, improvisé ou parfaitement orchestré, j’apporte trop d’équipement. Fois après fois, c’est comme le jour de la marmotte photographique.

Ah, ces scénarios où tu te vois utiliser chacun des objectifs, tu te vois faire les changements, tu sais exactement comment ça va se passer et hop, tu arrêtes, 2 heures plus tard sur un shooting glamour avec seulement 3 des 10 objectifs que tu as apporté qui ont réellement servi. Suis-je à ce point insécure, fou ou prudent ? Je tendrais pour le FOU

D’un autre côté, je deviendrais insécure si j’apportais seulement 3 objectifs, je sais, ça ne fait pas de sens. C’est quand même toujours le même scénario. En Arizona, je suis parti avec 6 objectifs et 2 boîtiers Nikon pro (17kg), je me suis servi de 3 objectifs, j’ai fait un changement seulement. Maintenant toutefois, j’avoue, mon matériel Fujifilm est passablement plus léger et compact. Je souffre quand même de cette folie de vouloir tout apporter. J’aime collectionner et avoir beaucoup de matériel, c’est presque maladif. Ma femme dirait: « au moins, tu ne perds pas de sous quand tu revends: et elle a raison. Je sais trouver la perle rare sans trop dépenser. Reste que même quand j’ai tout, je cherche encore pour plus.

Bon, n’allez pas croire un instant que je suis matérialiste, enfin, si j’en suis un, je suis un très mauvais matérialiste … J’avoue, j’aime les belles choses, le beau matériel, le résultat qu’il procure même si je le teste plus que je l’utilise pour de véritables shootings. Il doit bien y avoir un nom pour ça, AU SECOURS.

Le week-end dernier, j’ai donc fait un shooting avec trois boitiers et 3 objectifs (montés sur chacun des boîtiers, à aucun moment je n’ai regretté, j’étais toujours prêt, jamais le momentum n’a manqué, jamais il n’y a eu de temps morts. Un 23 1.4, un 35 1.4 et un 56 1.2 se sont relayés dans un balais presque parfait, 2heures de shooting sans changements d’objectifs, je me suis félicité d’avoir choisi ces trois merveilles super lumineux, à aucun moment, le temps d’exposition est passé sous les 1/125 de secondes en lumière ambiante dans un condo pas très éclairé. Nous travaillions pour la première fois en équipe ma femme et moi, elle a réalisé le maquillage et m’a assisté pour les accessoires (réflecteurs etc), la jeune femme qui servait de modèle en était à son premier shooting et elle a adoré. On était en fait, pas mal tous satisfaits.

 

À la fin, ce qui compte, c’est la sensation du travail bien exécuté, pour ça, chapeau. On va remettre cette expérience qui était très agréable.

 

Quelques images avec l’autorisation du modèle.

 

Avouez qu’elle est plutôt charmante.